Sa fabrication minutieuse

LE CACHEMIRE, DE LA LAINE AU VÊTEMENT

Récolte et Fabrication du cachemire

La récolte et la fabrication du cachemire sont des procédés longs et minutieux. Toutes les étapes de production d’un vêtement en cachemire demandent un soin particulier et des mains expertes pour vous donner le meilleur de cette fibre si exceptionnelle.

  • La récolte Sur les hauts plateaux mongols, la chèvre cachemire Capra Hisca mène une vie paisible. Pour faire face au froid propre à cette région (jusqu’à -40°C !), elle développe naturellement un duvet de poils doux venant doubler son pelage.

    1. La récolte

  • La tonte Au printemps, lorsque les températures de réchauffent, la chèvre cachemire mue naturellement et perd son lourd pelage. Elle est alors peignée et tondue. On récupère à la fois le duvet qui servira à la fabrication du cachemire et les poils durs de l’animal.

    2. La tonte

  • Le lavage L’ensemble de la matière obtenue est ensuite lavé. Ce lavage permet de débarrasser les poils de leurs impuretés, pour avoir un cachemire propre et doux.

    3. Le lavage

  • L’éjarrage Vient ensuite une opération très importante appelée “éjarrage”. Elle permet de trier le fin duvet des poils plus durs appelés “le jarre”.
    Ce sont le cou et le ventre de la chèvre qui donneront le duvet le plus fin et le plus doux. Une chèvre donnera moins de 150 grammes de cachemire par an et par animal, ce qui explique la rareté de cette matière si noble.

    4. L’éjarrage

  • Le tissu Le cachemire obtenu est alors teinté, puis filé pour être mis en bobine. Ce fil précieux servira à la confection de vos vêtements en cachemire Not Shy !

    5. Le tissu